Lifestyle

INTERVIEW ARTISTE : MAËL LE BRIAND ET SES PEINTURES FLORALES

RENCONTRE AVEC MAËL LE BRIAND

Ce sont plus des formes qui m’obsèdent depuis quelques années, qui m’accompagnent au quotidien et que j’aimerais transformer en marque de fabrique. – Maël Le Briand –

Ce jeune trentenaire connecté a recours dans un premier temps aux nouvelles technologies pour élaborer ses éléments de paysages, le rendu des couleurs et la matière le pousse à s’exprimer désormais en peinture. Mille Pensées de Paris a eu la chance de découvrir son atelier à Paris et d’en apprendre plus sur l’artiste peintre, qui puise son inspiration au cœur de la Nature. Il nous apporte des réponses sur sa démarche créative et ce qu’il cherche à transmettre dans ses toiles.

Expliquez-nous votre parcours et ce qui vous a mené à la peinture ?

J’ai une formation en graphisme que j’ai fait à l’ecv Paris (école de communication visuelle), à priori rien ne me prédestinait à faire de la peinture. Excepté un désenchantement lié au monde du travail ainsi qu’un fort manque de motivation à l’époque.

Comment vous est venue l’envie de créer la série de peintures Éclôt, et quel a été votre déclic ?

Le projet du livre Éclôt m’a été proposé par Oscar Ginter de Quintal Atelier au moment d’imprimer chez lui des risographies associées à une exposition que je préparais juste avant le premier confinement. 

J’ai eu la chance de me confiner en Bretagne ou j’ai une maison et j’en ai donc profité pour faire ce livre sur le confinement. Le sujet du livre traité comme une série de peintures florales est un travail sur l’ennui et l’enfermement, avec une volonté et une nécessité de produire un maximum de choses avec le peu de moyen possible. L’arrivée de ce livre et le choix de son sujet me semblait tout à fait en convenance avec ce sentiment de revenir aux sources et de prendre le temps de faire les choses.

Que représente l’art pour vous ?

L’art est pour moi un moyen d’expression permettant de figer des souvenirs dans le temps. Il est aussi un moyen d’épanouissement et de progression dans le travail. 

Atelier Maël Le Briand peintures acryliques.

Quelle sont vos influences et sources d’inspiration ?

J’aime beaucoup la peinture moderne, notamment Manet, Cézanne et celle des impressionnistes. Je m’intéresse depuis peu à la peinture contemporaine, en particulier celle des peintres de l’abstraction américaine comme Barnett Newman, Morris Louis, Raymond Parker, Tony Delap, Walter Bannard, les dessins d’Ellsworth Kelly, Dorothy Fratt,Joan Mitchelle, Jack Youngerman, Mark Di Suvero… Il y a aussi toute une génération d’artistes actuels qui m’inspirent.

Quel est le sujet principal dans votre travail ?

Je ne sais pas si j’ai un sujet principal mais je sais que beaucoup d’éléments reviennent dans ma peinture, les plus communs sont les fleurs, des pétales, des feuilles et des éléments de paysages. Ce sont plus des formes qui m’obsèdent depuis quelques années, qui m’accompagnent au quotidien et que j’aimerais transformer en marque de fabrique. J’ai beaucoup redessiné des natures mortes et des compositions florales trouvées sur internet avant par ordinateur avant de faire de la peinture, comme une volonté effrénée de poser ces formes qui me hantent.

Maël Le Briand peinture acrylique.

Quels sentiments ou émotions essayez-vous de transcrire dans vos œuvres ?

J’aime avoir à l’esprit de faire un art accessible à toutes et à tous et qui évoque chez les gens les mêmes formes que les paysages que je traverse.

Quelles techniques utilisez-vous ?

Je peins principalement à la peinture acrylique, je dessine au crayon et au feutre pas mal de base de peinture et je fais beaucoup de peintures digitales, Je peins principalement sur toiles et papier.

Dessin sur papier Maël Le Briand 2021.

À quoi ressemble votre atelier ?

Il y fait froid actuellement mais il y a de l’espace et c’est assez agréable d’en avoir. Ça n’a pas toujours été le cas… J’ai cet atelier que je partage avec mes amis Esmire Perdriau et Erwan Richard depuis quelques mois. Nous n’avons pas encore aménagé le lieu mais ça ne serait que tarder. Je voudrais aussi remercier mon beau-frère et ma soeur qui m’ont permis de le trouver.

Atelier Maël Le Briand.

Vos projets à venir?

Je travaille sur des séries de peintures et j’ai une exposition programmée l’année prochaine. J’aimerais aussi sortir un nouvel ouvrage d’ici peu. 

Pour terminer, où pouvons-nous vous suivre ?

Vous pouvez me suivre sur Instagram, et mon site est actuellement en construction. Vous pouvez aussi me voir à mon atelier en me contactant.

Un grand merci à Maël d’avoir partagé avec nous un peu de son temps et de sa sympathie pour la rédaction de cette interview. Mille Pensées de Paris ainsi que La Maison Les Néréides lui souhaite une pleine réussite dans ses projets. 

 

 

 

 

LA SYMBOLIQUE DES COULEURS : LE ROSE

Article précédent

Entretenir ses bijoux

Article suivant
Mille Pensées de Paris
Mille pensées de Paris by les Néréides, est un blog lifestyle qui vous emmène au cœur des inspirations qui façonnent l'esprit de la maison de bijou depuis 40 ans. Le voile se lève sur les mille et une manière d'insuffler une émotion aux bijoux qu'elle réalise, de par sa vision poétique du monde.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Les Commentaires ne sont pas autorisés